SEO Campus 2014, mon compte-rendu

Comme je le disais la semaine dernière, il s’agissait pour moi de mon premier SEO Campus en tant que nouvel adhérent au SEO Camp. L’heure était donc à la découverte et aux rencontres ! Voici le compte-rendu des conférences auxquelles j’ai assisté durant les deux journées du SEO Campus 2014.

SEO Campus 2014
JOUR 1

Discours d’accueil : L’association SEO Camp en 2014

A peine arrivé et coup de tonnerre ! En effet, suite à la présentation de Philippe Yonnet du bilan de l’association, de son actualité et de ses nouveautés, ce dernier nous informe également de la décision des membres du Bureau et du Conseil d’Administration de dissoudre l’association si de nouveaux adhérents ne se manifeste pas pour continuer à faire vivre l’association. Il est vrai que cela fait déjà 6 ans que ces membres prennent de leur temps et de leur argent pour animer le SEO Camp tout au long de l’année. Le besoin de passer le relai se fait donc ressentir. Il semble que plusieurs personnes se soient déjà rapprochées de l’association pour reprendre le flambeau. Nous aurons la réponse définitive lors de l’Assemblée Générale du mois d’avril 2014. Dans tous les cas, les évènements prévus pour 2014 seront maintenus.

Les Mythbusters du SEO

SEO Mythbusters
Animée par Neil Mc Carthy, cette table ronde réunissait plusieurs experts SEO pour débattre de quelques légendes urbaines qui peuvent être tenace en votant « mythe » ou « réalité » à l’aide d’un carton rouge ou vert. Renaud Joly, Sébastien Monnier, Olivier Andrieu, Laurent Bourrelly et Philippe Yonnet ont donc pu confronter leur point de vue de manière ludique. Pas toujours d’accord sur tout, des tendances se sont néanmoins révélées mais souvent nuancées en fonction du contexte. Voici quelques points :

  • L’achat de liens est pénalisé par Google : Réalité (si mal maîtrisé)
  • Le taux de rebond a une incidence sur le classement d’une page dans Google : Mythe
  • Dans un texte optimisé pour le référencement il faut répéter le mot clé le plus souvent possible tout en respectant la densité de mots clés : Mythe
  • Le taux de clic sur un lien dans les SERPs peut influer sur le classement de la page : Réalité
  • Acheter un mot clé sur Adwords permet d’améliorer le référencement naturel : Mythe
Slides de la conférence : http://www.goodness.fr/seomythes.pdf

Test des Google Glass

Sur le temps de la pause, j’ai eu la chance de pouvoir tester les fameuses Google Glass sur le stand Synodiance. Si je devais retenir 4 points essentiels en terme de SEO ce serait l’affichage des résultats sous forme de Cards, des résultats géolocalisés par défaut, pas plus de 7 résultats Google Adresses et pas de pagination. Sinon d’un point de vue ergonomique, l’expérience est intéressante mais il faut toutefois lever les yeux au ciel pour bien voir l’affichage projeté sur le prisme (ni plus ni moins qu’un rétro projecteur embarqué en fait ^^).

Humming Bird, le point de vue d’un linguiste

Durant cette conférence, Sébastien Monnier et Anthony Sigogne ont pris soin de bien distinguer les notions linguistiques suivantes : lexical, syntaxique, sémantique et pragmatique afin d’expliquer le niveau d’analyse spécifique qu’opère l’algorithme Colibri (Humming Bird en anglais). Il s’attache à la notion de concept plus qu’aux mots clés, pensez à l’exemple du « jaguar » : animal, voiture ou équipe de football américain ? Tout dépend du concept associé. Plusieurs observations ont été révélées durant cette conf dont l’ajout de « terme manquant » dans les SERP qui semblerait être un indice d’utilisation de l’algorithme Colibri. Gardez bien à l’esprit que Colibri concerne principalement les requêtes de longue traîne et essaye de comprendre les intentions plus que l’assemblage des mots clés dans le cadre de la recherche conversationnelle. Le phénomène se répand avec la reconnaissance vocale proposée par Google Now ou Siri.

Les critères constitutifs du Webspam

J’étais impatient de voir une conférence des frères Peyronnet et je n’ai pas été déçu bien qu’elle n’ait duré qu’une heure. Sylvain et Guillaume se sont attelés à présenter les résultats de l’enquête Webspam 2006 de Ntoulas, Najork, Manasse et Fetterly. Ces critères sont divisés en 3 types :

  • Les liens (népotiques)
  • L’amplification du Page Rank réel via des structures de liens
  • Le contenu « spammy »

L’exposé fût très intéressant, ce que j’en ai retenu est qu’on ne peut jamais réellement déterminer la causalité d’un résultat, mais juste en déduire une corrélation. Ils travaillent actuellement sur une étude Webspam plus complète que celle présentée lors de cette conférence. L’objectif est d’étudier 500 000 pages aléatoires pour lesquelles ils ont besoin de crawler pas moins d’un milliard de pages ! Si vous souhaitez comme moi les aider à mener à bien cette étude, vous trouverez le lien ci-dessous.

Exploiter efficacement les possibilités de Google+

Comme l’a dit lui-même Matthieu Tournade lors de sa conférence et sur son article, rien de révolutionnaire n’a été mis en avant lors du test mené avec le compte Hélène Cutts (la petite soeur cachée de Matt). Cependant, une présentation complète du réseau et quelques applications liés à Google+ ont été présentées dont allmyplus.com pour bénéficier de statistiques poussées et Buffer App qui permet de planifier des publications sur sa page Google+ mais malheureusement pas encore pour les profils (en tout cas pas avec mon compte gratuit…).

Buffer App  

Vidéo de la conférence : http://www.yakamama.com/gplus

50 nuances de SEO sur Yandex

Alexis Rylko est un SEO biélorusse basé à Minsk, dans le cadre de ses prestations SEO il travaille sur Google ET Yandex. Voici les points capitaux qu’il nous a exposé pour travailler avec ce moteur :

  • L’algorithme de Yandex s’appelle Matrix Net, il est complété par des filtres anti-spam.
  • Les updates de Yandex ne se font pas en temps réel et ne concernent qu’un facteur spécifique à des moments différents (géolocalisation, UX, contenu…).
  • La géolocalisation par région est capitale dans Yandex, cependant il faut déterminer une région à travailler. On peut distinguer les requêtes géodépendantes et géoindépendantes.
  • Il est possible de protéger ses contenus dans Yandex.
  • La rédaction de contenu pragmatique est à préférer (exemple : FAQ).
  • Pour juger de la qualité d’un site e-commerce Yandex se base sur plusieurs critères dont sa crédibilité, l’UX de son site, l’absence de publicités, la présence sur les réseaux sociaux, des contacts détaillés, la taille du catalogue produit, un service client de qualité…
  • Il a été annoncé le 12 mars 2014 que les backlinks n’étaient plus pris en compte par Yandex !

Bêtisier du SEO

Fin de journée plutôt fun avec Paul Sanches, aka @seoblackout et Simon Gardette aka @Yakamo qui ont partagé avec l’auditoire leur bêtisier du SEO. Mélange de souvenirs de concours SEO et de tests avec entre autre une sombre histoire de linkbaiting avec le Docteur John Bukkake, spécialiste en dermatologie faciale, la page d’accueil de Matt Cutts qui disparaît des SERP ou encore le Slashdot effect sur le site de la CNIL suite à un backlink un peu trop traffé de Google !

JOUR 2


Après une soirée « After » à la 3ème Mi-temps qui s’est conclue dans la chambre 404, retour à l’Usine pour une nouvelle journée de conférences !

Analyse de logs + crawl

La première conférence de la journée était menée conjointement par Philippe Yonnet et Adrien Ménard sur l’intérêt d’analyser les logs et le crawl des robots sur son site. Plusieurs points on été soulevés, notamment le fait que pour analyser ses logs il fallait qu’ils contiennent le referrer, l’user-agent et l’hôte. Autre point important à retenir pour un site de taille importante et relativement ancien, vérifiez dans vos logs les parties effectivement crawlés par Google. L’objectif étant d’identifier si l’intégralité des pages stratégiques de votre site est bien crawlée puis indexée par les bots. La finalité de ces analyses ne conduit qu’à constituer une liste prioritaire de corrections à apporter sur votre site, elle ne les résout pas. A vous de jouer par la suite !

Best pratice SEO pour le responsive design & lazy loading

Matthias Dugué nous a présenté une conférence technique sur l’intérêt de la bonne construction d’un site en responsive design à l’heure du multi-device. Il a également abordé la notion de RESS (Responsive Design + Server Side Components) qui consiste à détecter le type de connexion et de device utilisé lors d’une navigation afin d’adapter au mieux l’affichage du site et ainsi améliorer la performance de votre interface. Voici quelques best practices qu’il recommande :

  • Reals URLs (History API)
  • Ne pas utiliser d’escape_fragment
  • Eviter les big menu ou alors que sur la Home Page

Google Now : obtenir des informations sans les chercher

Laurent Bourrelly a démarré sa conférence en présentant Google Now et le Predictive Search, le débat a ensuite été plus « philosophique » en abordant la direction que semble prendre la firme américaine. Ses dirigeants semblent bien plus intéressés par le transhumanisme et les voitures autonomes ou encore l’énergie que par le SEO désormais. Selon Laurent, nous serons étonnés des projets menés en secret par la filiale Google X Lab sur sa plate-forme flottante en baie de San Francisco.

La recherche chez Google n’intéresse plus que Matt Cutts, Sergey Brin et Larry Page trippent sur autre chose maintenant !

Quand je vous disais que Google veut contrôler le monde, Summer Wars n’est pas loin !

Summer Wars

Les missions SEO : celles qui plantent, celles qui réussissent

Durant cette conférence, Laurent Peyrat a exposé les différentes combinaisons existantes entre les entités réunies par un projet de référencement naturel : le client, son site internet et le référenceur. Force est de constater que pour mener à bien un projet d’optimisation du référencement naturel, les objectifs du client doivent être cohérents, le référenceur doit être à l’écoute de son client et le site doit être SEO friendly. « Le meilleur SEO est celui qui arrive à faire appliquer ses précos », cette citation d’Aurélien Bardon clôturera la conférence.

Challenges at Internationalization of Websites

André Alpar a mis les choses au clair dès le début de sa conférence en distinguant un site international d’un site multilingue. International SEO = une langue, plusieurs pays / Multilingual SEO = un pays, plusieurs langues. Il a ensuite donné ses recommandations sur l’annotation hreflang et l’ajout de canonical car il est possible de faire ranker un site dans un autre pays avec la même langue rien qu’en l’utilisant correctement. Pensez à checker le cache de Google pour voir ce qui ranke. Il conseille également de favoriser les TLD par pays (.it pour l’Italie, .de pour l’Allemagne…) et plutôt les sous-domaines pour un site multilingue (http://fr.domaine.ca pour le français au Canada, http://de.domaine.ch pour l’allemand en Suisse…). Enfin, André a donné plusieurs statistiques et données intéressantes sur les comportements des utilisateurs en fonction des pays :

  • Les Startpaginas sont très utilisés en Hollande
  • Les contenus en anglais de Baidu proviennent de Bing
  • Pensez à vous inscrire dans l’annuaire Yandex en Russie

SEO et journalisme

Après les différentes mises à jour de l’algorithme de Google et l’arrivée de nos amis Panda et Penguin, le poids des annuaires et communiqués de presse a considérablement diminué. Nicolas Robineau nous a exposé sa méthode pour mener à bien une stratégie de netlinking avec des sites de presse. Il a parlé sans détours de son projet Tirage Gagnant et de la manière avec laquelle il a su noué un véritable partenariat avec nombre d’entre eux. Il a également donné quelques bons plans BL comme des Blogs de presse et des plateformes communautaires.

Benjamin Yeurc'h

Consultant Web et SEO à Rennes, je partage ma veille sur les réseaux sociaux dont Twitter, Facebook, Google+, Linkedin et Viadeo.

10 commentaires

  1. WoW mais impressionnant ton compte-rendu. Tu écoutais bien les confs alors 🙂 En tout cas merci bien, surtout pour les confs auxquelles je n’ai pas assistées et tous les liens que je n’avais pas forcément pris le temps de noter.

    Pour ma part, je retiendrai en priorité, comme souvent, tous les échanges en off. L’occasion d’échanger enfin IRL.

    A très vite pour un apéro SEO sur Rennes !!

  2. Merci Cédric, ça m’a pris pas mal de temps de synthétiser mes notes mais j’y suis arrivé 😉 Pour les autres confs auxquelles je n’ai pas pu assisté il y a d’autres compte-rendus dont ceux d’Alexandra http://www.miss-seo-girl.com/mon-compte-rendu-seocampus-2014-et-les-slides-des-conferences-partie/ et http://www.miss-seo-girl.com/mon-compte-rendu-seocampus-2014-et-les-slides-des-conferences-partie-ii/ de David http://blog.open-linking.com/bilan-du-seo-campus-2014/ de Sébastien http://www.woptimo.com/2014/03/retour-sur-le-seo-campus-20104/ ou d’Antoine http://www.antoineleroux.fr/seocampus-2014-2866.html

    Toujours partant pour l’apéro SEO !

  3. Ouais merci pour le boulot de synthèse.
    C’est très complémentaire avec le compte rendu d’Alexandra vu que vous n’êtes pas allés aux mêmes conférences 😉
    Opé pour un apéro SEO également !

  4. Bam ! Je finis mes écrits dans la nuit, demain y’aura mon blog et le résumé sur Mediaveille ^^
    T’as pris bien plus de notes que moi et ça se voit. Bravo !

  5. Merci pour ce retour très complet. J’imagine bien les pancartes pour les mythes et réalités du genre des émissions de télé-réalité. C’est pas mal au final, entre ça et le bêtisier, il devait y avoir de quoi apprendre de façon détendue 🙂

  6. Merci Benjamin ! Très complète, en effet, cette prise de note. Pour l’apéro, je vote oui, quand vous voulez !!! 🙂

  7. Salut, merci pour ton article, c’est sympa pour les gens qui n’ont pas pu y aller ;-).
    J’aurais une petite question sur le lazy load. Est ce qu’il ont donnée des conseils pour que les images soit bien référencées ? Car on met dans la source (src=″″) l’image de chargement et pas le chemin de la vrai image.
    Faut il par exemple le modifier après le chargement du DOM en javascript ou c’est pas la peine ???

    Merci et bonne continuation

  8. Malheureusement la conférence a débordée du timing prévu et Matthias Dugué a dû accélérer vers la fin sans pouvoir donner tous les conseils qu’il souhaitait. Il a beaucoup insisté sur la technique de dev en front-end.

    Sur ce site, les images sont chargées avec le plugin BJ Lazy Load. Par exemple sur mon précédent article, le logo du SEO Campus 2014 est appelé avec src=″http://www.benjaminyeurch.com/wp-content/plugins/bj-lazy-load/thumb.php?src=http%3A%2F%2Fwww.benjaminyeurch.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2014%2F03%2Fseo-campus-2014.gif&w=555″ et si tu vérifies avec un site: l’image est bien indexée avec l’URL http://www.benjaminyeurch.com/wp-content/uploads/2014/03/seo-campus-2014.gif Après, tout dépend du script que tu utilises pour lazy loader tes contenus… Je te conseillerais de le contacter directement sur Twitter @madsgraphics pour en discuter avec lui 😉

  9. Bonjour Benjamin,

    J’arrive un peu en retard mais j’ai bien apprécié ton compte rendu. J’aime toujours voir ce que les autres ont pensé et retenu des conférences auxquelles j’ai pu assister.
    Je suis un peu dégouté de ne pas avoir pu assister à celle sur le crawling, ça avait l’air sympa mais ça sera pour l’année prochaine.

    D’ailleurs, pour le résumé d’autres conférences, j’ai fais un compte rendu sur le blog de SEOh :
    http://www.seoh.fr/resume-du-seocamp-2014.html

    Merci et au plaisir de te lire

Qu'en pensez-vous ?

banner