Oseox Link, le petit dernier de la famille des tools SEO d’Oseox

J’ai déjà eu l’occasion de parler des outils de monitoring SEO développés par Oseox, l’agence d’Aurélien Bardon. Aujourd’hui, c’est Oseox Link qui passe au banc d’essai.

Comme j’avais pu vous le dire dans mon autre article et comme son nom l’indique, ce tool SEO va permettre de monitorer des backlinks en vérifiant leurs présences sur les pages de votre choix mais aussi de vérifier les ancres utilisées. L’outil vérifie quotidiennement d’éventuelles modifications, suppressions, désindexation, ajout d’attribut « nofollow », blocage du crawl de la page, bref toutes les possibilités qui justifieraient de recontacter la personne qui vous a fait un lien pour demander une explication… Un email récapitulatif est envoyé à chaque changement.

L’interface d’Oseox Link

Oseox Link, le petit dernier de la famille des tools SEO d'Oseox

L’essentiel du travail que vous allez devoir effectuer est de lister les backlinks qui sont réellement stratégiques pour vous et ainsi les monitorer. Quelque soit la manière dont vous l’avez obtenu (linkbaiting, échange de lien, achat sur une plateforme ou en direct), l’outil SEO Oseox Link s’assurera qu’il reste bien présent et dans l’état demandé sur la page vous faisant un backlink. Une fois ce listing effectué, vous allez pouvoir intégrer vos liens à surveiller dans l’outil :

  1. Ajouter le site pour lequel vous souhaitez suivre les backlinks (il est possible en cliquant sur « Configurer » d’ajouter des adresses emails autres que celle indiqué dans votre compte pour que d’autres personnes reçoivent les notifications)
  2. Ajouter les backlinks à monitorer sous le format url|ancre. Cela est possible soit par import de fichier (.txt plutôt, j’ai testé avec un .xlsx et ça ne l’a pas fait ^^), soit à la main

Et c’est tout !

Je dois avouer avoir eu quelques doutes dans ma démarche lorsque j’ai ajouté mes sites, particulièrement à cause de l’interface qui selon moi pourrait connaître une amélioration en terme d’UX. Je pense notamment lors de la modification d’un lien au terme « Votre URL » qui en réalité devrait être « URL cible » qui m’a plusieurs fois mis le doute sur ce que j’étais réellement en train de demander à l’outil. Idem, si vous souhaitez suivre d’anciens backlinks qui pointaient vers votre site en http alors que vous êtes désormais en https il faudra créer 2 sites distincts dans l’interface. Mais une fois vos liens renseignés Oseox Link fait très bien le boulot et c’est bien l’essentiel !

Benjamin Yeurc'h

Consultant Web et SEO à Rennes, je partage ma veille sur les réseaux sociaux dont Twitter, Facebook, Linkedin et Viadeo.

Un commentaire

  1. Hello Benjamin

    merci beaucoup d’avoir pris le temps de tester.

    Tu soulèves un excellent point sur la problématique HTTP/HTTPS. A l’usage nous avons aussi constaté ce petit désagrément.

    Malheureusement, cela sera très compliqué pour nous à changer car il s’agit d’un parti pris pour l’ensemble de nos logiciels où un site est défini par un protocole, un sous domaine optionnel, un domaine et un TLD.

    Il faut donc bien déclarer chaque protocole et sous domaine. La bonne nouvelle c’est que cela peut motiver à mettre à jour ces anciens liens 🙂

    Plus sérieusement, cela rend le setup plus long qu’un simple copier coller / import. Il faut faire le tri dans ses backlinks en amont.

    Répondre

Qu'en pensez-vous ?

banner